Rentrée littéraire d’hiver

Cette année, on est fichtrement gâté pour cette rentrée littéraire d’hiver, avec plus de 500 publications ! Une des conséquences du confinement de 2020 ? Peu importe car on va avoir besoin de littérature pour tenir le coup, garder de l’espoir puisque 2022 commence plutôt mal. Obligation de 3 jours sur 5 de télétravail jusqu’au 22 janvier. Ça veut dire moins sortir, moins voir du monde et tenter de ne pas se laisser broyer par les difficultés et l’hécatombe covidesque au boulot – je suis la seule rescapée !😵 Donc, vive la bonne littérature ! Je suis d’autant plus heureuse qu’une librairie indépendante a ouvert près de chez moi et elle reçoit des auteurs. 🥂✌ Enfin ! On attendait ça depuis tellement longtemps !

Je vous présente déjà les parutions en vue concernant la littérature irlandaise. Je suis déjà en train de dévorer Une arche de lumière de Dermot Bolger, roman paru le 6 janvier, qui est la suite de Toute la famille sur la jetée du Paradis. Une fois encore, vous pouvez lire l’un sans avoir lu l’autre, les éléments essentiels sont rappelés au début du livre. Ce livre met sur le devant de la scène Eva, la fille cadette de la famille anglo-irlandaise bienfaisante Goold Verschoyle. Eva est la plus rêveuse, une artiste dans l’âme. Une femme éprise de liberté mais qui s’est rangée par convention dans les liens du mariage avec Freddie Fitzgerald. C’est ainsi que nous l’avions laissée. A présent, elle décide de mettre à exécution ses envies de liberté. Une façon de savoir qui elle est vraiment. Je ne peux que vous recommander de faire la connaissance de Dermot Bolger si ce n’est pas déjà fait !

Traduit par Marie-Hélène Dumas

Et voici la suite en matière de littérature irlandaise et assimilée . J’avais adoré Le tiers temps de Maylis Besserie sur les derniers jour de Beckett. Donc je ne peux pas rater celui sur Yeats.🤩 A paraître le 13 janvier.

Un roman sur le discret W. B. Yeats et le mystère qui entoure son cercueil
Un nouveau venu d’Irlande du Nord. A paraître en février chez La Table Ronde

Joie de voir le deuxième livre de Conor O’Callaghan à paraître en mars (tant qu’on y est, je vous mets les premières bonnes nouvelles du printemps !)

Encore un nouvel auteur irlandais enfin traduit en France : Rob Doyle, que j’avais écouté lors d’un festival au Centre culturel irlandais. Il ne pensait pas être un jour publié à Paris. Comme quoi…. Il est décrit par l’éditeur comme l’auteur le plus original. J’espère pas au point que ce soit incompréhensible… À suivre ! A paraître en janvier.

Ce n’est pas le 1er livre de Rob Doyle, mais le 1er publié en France par le Diable Vauvert et traduit par Alice Zeniter, rien que ça !!

Un roman devenu quasiment un classique de la littérature irlandaise, Entre toutes les femmes de John McGahern est réédité en avril ! Je l’ai en version Albin Michel, acheté lors de sa parution. Je ne sais pas si c’est le même traducteur…

Enfin, Perrine Leblanc, journaliste québécoise nous parle de l’Irlande du Nord dans son roman Gens du Nord, à paraître le 22 février

Un petit aperçu en vrac du reste qui me fait fichtrement envie ! Beaucoup de nordiques, avec l’incontournable romancier poétique Jon Kalman Stefansson traduit par notre Eric Boury national ! Je suis un peu beaucoup en retard avec les deux sur mes étagères et toujours pas lus, mais bon, c’est un auteur que j’aime beaucoup. C’est déjà dans les bacs des libraires.

Très curieuse de découvrir Sjon et cette incarnation du Mal dans Blond comme les blés . Ça sort le 21 janvier.

Traduit par Eric Boury

Voilà, c’est déjà pas mal ! Et vous, que comptez-vous lire ?

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Chronique thématique, Littérature française, Littérature irlandaise, Littérature islandaise, Rentrée littéraire, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Rentrée littéraire d’hiver

  1. Chouette pour la librairie ! ça fait toujours plaisir 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Sympa d’avoir ce genre de librairie près de chez soi….. Et dangereux pour la carte bancaire. Les amours dispersés, dès que j’ai lu le résumé à sa sortie, je l’ai fait entrer dans ma liste d’envies…. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Maeve dit :

      Un petit luxe encore permis, c’est toujours moins cher qu’un smartphone. ☺️ J’ai beaucoup aimé le 1er livre de Maylis Besserie, donc il va atterrir dans ma Pile à lire d’ici peu.

      J’aime

  3. Il y en a 3 de ta liste dans la Masse Critique de Babelio. Je vais les demander peut être que j en gagnerai un.
    Sans aucun rapport. Je viens d écouter un podcast de France Culture sur l histoire d une islandaise razziee à Alger en 1627 j avais trouvé la même histoire en Irlande

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s