César Capéran ou la Tradition – Louis Codet

51sWg8qZsOL

Voici un livre qui a 100 ans en 2018. C’est le dernier de l’auteur, Louis Codet, fauché par la Grande Guerre le 27 décembre 1914, à 38 ans. Une publication posthume chez Gallimard où il a paru en 1918. Je n’avais jamais entendu parler du bonhomme et j’aime bien les rééditions des livres oubliés !

Un court roman (ou une longue nouvelle) de moins de 100 pages, agrémenté d’illustrations. L’histoire d’un jeune Gascon, César Capéran,  monté à Paris. Pour y faire quoi ? C’est bien la question qu’on se pose car le bonhomme est plutôt du genre contemplatif. « Moi, je ne discute jamais, mon ami. Je suis simplement un homme qui pense. » Un personnage romantique et nostalgique, préférant vivre dans le passé que dans le présent.  A Paris, il se fait un unique ami,  qui lui rendra visite dans le sud, il y retourne entre deux pauses parisiennes. A l’époque, c’est comme visiter un pays étranger et c’est succulent !

J’ai aimé me promener dans ce Paris d’autrefois et en Occitanie, loin du fracas de la guerre qui allait peut-être emporter ces personnages ensuite, on ne peut s’empêcher d’y songer… Il y a de la douceur de vivre.

« La Seine, un peu à notre gauche, telle qu’une longue écharpe de soie de Chine, se déroulait sous les agrafes de ses ponts ; les pégases d’or étincelaient aux angles du Pont Alexandre-III ; les serres du Cours-la-Reine faisaient briller leurs grandes jupes de verre, près des sombres Champs-Elysées. »

Il y a de l’élégance, de la poésie, de l’humour et un charme désuet dans la plume de Louis Codet.   C’est une chouette idée de l’avoir réédité. Un bel hommage à la mémoire de l’auteur. Un témoignage du temps. Je ne peux que vous conseiller d’y jeter un oeil ! Vous le trouverez dans la collection de poche « La Petite Vermillon ».

Merci aux éditions de la Table Ronde.

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature française, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour César Capéran ou la Tradition – Louis Codet

  1. alexmotamots dit :

    Le charme désuet de la plume de l’auteur me tente.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s