Abstention, bande de cons ?

Toute la semaine, ce fut insultes, mépris, leçon de morale,de la part de ceux qui prétendent sauver la démocratie mais qui finalement semblent, pour la plupart, de bien piètres démocrates quand on a une idée différente de la leur pour le second tour des présidentielles : l’abstention ou le vote blanc.

Le summum a été atteint quand on découvre dans son fil d’actualité sur Facebook, le partage d’un dessin de publié sur la page FB de Charlie Hebdo (ou plutôt feu Charlie Hebdo, parce qu’on sait tous que Charlie est mort) :

18157395_1511522248870908_4876906448394961154_n

Je suis capable d’accepter les idées des autres, je ne porte pas de jugement sur ceux qui ont voté Macron au 1er tour. En revanche je n’apprécie pas de me faire insulter et traiter de con(n)e parce qu’on ne veut voter ni pour leur chouchou ni pour Le Pen.  Si Le Pen gagne, ce ne sera pas la faute des abstentionnistes mais des gouvernements successifs, de ceux qui ont autorisé ce parti néo-facho-nazi d’avoir droit de cité ; les médias qui l’ont présenté comme un parti conventionnel, dédiabolisé à longueur d’années. Et ceux qui ont voté pour lui AU 1ER TOUR. C’est étrange comme on ne leur tombe pas dessus à bras raccourcis, d’ailleurs…
Ce sera la faute de Hollande, Valls et toute la clique soi-disant de « gauche » qui ont appliqué une politique de droite, fait une primaire de Polichinelle, lâché leur élu (Hamon) pour aller voter pour l’ultra-libéral Macron, qui tourne sa veste à longueur de temps et dont le programme est tout sauf franchement clair.
Libre à eux de penser que c’est un démocrate, moi j’en étais encore moins persuadée ce matin en entendant France Info annoncer qu’il n’envisageait aucune alliance et voulait les pleins pouvoirs. Le petit roi avant même d’être arrivé sur le trône. Ce mec imbu de sa petite personne me fait autant vomir que Le Pen. Au-delà même de ses idées louches.

Mais je ne porte pas de jugement sur ceux qui voteront pour lui. Libre à chacun de voter (ou non) en son âme et conscience. Je ne vote plus contre mes idées et on ne peut obliger personne à le faire, sauf dans les systèmes totalitaires, quand il existe encore des élections – de fantoches. Mais je refuse de me faire insulter avec ce genre de dessin et par ceux qui partagent ce genre de dessin sur leur profil, vivent des livres et par ce même biais traitent leurs lecteurs de cons ! C’est vraiment la classe ! Je leur laisse leur grosse tête et leur morale à deux centimes d’euros. Au moins qu’ils aient la décence, l’intelligence d’activer des paramètres de confidentialité. J’ai juste envie de leur donner un miroir pour qu’ils se regardent. Et un parachute pour atterrir.

Je me suis promis de ne plus acheter de livres avec leur nom dessus. Et encore moins de les chroniquer.  De faire du ménage dans mes étagères. J’ai plein de belles choses à y caser, ce sera l’occasion d’y faire de la place. Et de remplacer certaines VF par la VO pour quelques uns.
Leur exultation de joie aux résultats du second tour, je les entends déjà. Je sais déjà que quel que soit le résultat, pour moi, ce sera des larmes, contenues ou non. Et de la rage. La rage, la colère qui ne me quitte pas devant l’état de décadence de la France. La rage devant l’intolérance. La rage devant l’hypocrisie. En tout état de cause, la pérénisation de l’hypocrisie du système électoral en France, ce sera sans moi. En 2002 j’étais dans la rue et j’ai voté Chirac. En 2012 j’ai voté Hollande et j’étais gonflée à bloc d’espoir. Or on s’est moqué de mon vote pendant 15 ans. Les politicards élus s’en sont torché comme avec un PQ. Donc cette fois c’est moi qui leur rend leur PQ plein de merde et laisse le Macron sauver le pays, puisqu’il se présente comme tel. Et c’est mon DROIT le plus strict.
Derrière, il y a les législatives et quel que soit le résultat des présidentielles, j’espère que les deux candidats se prendront un râteau (laissez-moi rêver, et rappelez-vous que c’est le PS qui a fait des législatives un quinquennat pour éviter les cohabitations…).

La prochaine fois, plus de politique, mais des belles choses, de vraies belles choses. Je suis en retard dans mes chroniques, j’ai été très gâtée et j’ai aussi du retard dans mes lectures, mais la littérature est le refuge qu’il nous reste. Quoi qu’il advienne.  Voilà, j’ai dit ce que j’avais sur la patate.

18119456_2031280217093547_5033574892698436906_n

Edit du 6 mai : chronique vue 286 fois, ce qui me fait halluciner !
En tout état de cause, demain je ne participe pas au concours de pourriture. Ce n’est pas la peine de nous ressortir tous les trucs qu’on connaît déjà sur qui est le FN et l’extrême-droite comme si nous étions des abrutis irresponsables. Qui a visité les camps de concentration de Pologne ? Je l’ai fait. J’en suis ressortie comme on peut en ressortir quand on est concerné par l’histoire passée… Je suis fière d’être une petite fille de résistant. Résister c’est désobéir devant  la tromperie, le mensonge, le chantage et l’immondice. Résister ce n’est pas voter contre ses idées.
Le seul vote utile est celui qui représente mes idées. Aucun candidat du second tour ne les représente. Je n’y suis pour rien. Je les renvoie dos à dos ainsi que toute la politique mise en place en France pendant des années, l’épouvantail Le Pen dont on se sert constamment pour jouer avec la peur et obliger la majorité des électeurs à voter en dépit de ce qu’ils soutiennent. C’est n’importe quoi. Ca me fait pleurer.

Il est un peu tard pour avoir peur, le piège va se refermer de part et d’autre. Je suis dedans, comme les autres. Mais je n’aurais pas participé à cette mascarade dégoûtante.

 

 

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article a été publié dans Humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Abstention, bande de cons ?

  1. Florence Breskoc dit :

    Pourquoi réagir aussi violemment ? Je suis moi-même tentée par le vote blanc mais je ne me sens pas pour autant « insultée » par Charlie Hebdo. Et si finalement je décide de voter contre le FN, parce que c’est vrai que ça me ferait bien chier (surtout symboliquement, parce que dans les faits, les législatives viendront nuancer tout ça) que la France soit représentée et gouvernée par MLP, je le ferai en me disant « simplement », comme Yanis Varoufakis::
    “Pour ma part, ma promesse à Emmanuel est la suivante : je vais me mobiliser pleinement pour vous aider à battre Le Pen, et je me joindrai avec la même force aux prochaines Nuits debout pour m’opposer à votre gouvernement lorsque – et si – en tant que président, vous tentez de poursuivre la mise en œuvre de votre néolibéralisme qui est déjà un échec.”

    J'aime

    • Maeve dit :

      Je suis très sensible au sens des mots : traiter les abstentionnistes de « bande de cons », c’est une insulte (depuis quand être un con est un compliment ?) et avoir juste ce piètre argument pour convaincre, c’est nul. Et traiter les abstentionnistes de « bande de cons » c’est juste se croire supérieur à eux !! Depuis quand certains détiennent la vérité. Tout le monde sait que Charlie est mort, donc croire que ça c’est du Charlie c’est se tromper. C’est du pro-Macron. Allez voter Macron et puis ensuite aller à Nuit Debout ? Croire que les gens vont se bouger les miches une fois que Macron sera élu, c’est de l’utopie : pourquoi ne sont-ils pas descendus dans la rue avant ? Nuit Debout c’est devenu quoi ? Rien. Macron crie haut et fort qu’il ira plus loin dans la « loi travail ». Désolée mais les deux boules puantes qu’on nous présente au 2e tour ne me convienne pas. Je ne participe pas à la manipulation et à ces élections de fantoches. Certes j’en patirai autant que les autres mais au moins je n’aurais pas participé au jeu. Chacun ses opinions, mais les insultes qui se déversent sur les réseaux sociaux par des gens qui prétendent défendre la démocratie, eh bien, ça me fait vomir parce que finalement, ils sont incapables d’accepter une autre opinion que la leur et ont comme seule arme de bataille, l’insulte et/ou la morale. Beurk. Quand ils disent aux abstentionnistes qu’ils ne devront pas se plaindre, eh bien, je leur renvoie la pareille : quand tu auras Macron et qu’il t’aura mis sur la paille, que tu seras au chômage et sans indemnités, faudra pas chouiner. Enfin, dans toute cette mascarade, on devine comme un nez sur le visage les électeurs de Macron au 1er tour, qui se frotte les mains. Ceux de Le Pen aussi, et on sait tous qui est le FN. On n’est pas des crétins, c’est aussi ce que sous-tendent les pro-Macron pour mieux vendre leur prétentieux qui mérite de se faire botter les fesses comme il faut, tellement il s’y voit déjà.
      C’est la première fois que je fais une chronique politique (et je n’appartiens à aucun parti, j’en ai ras le bol de cette société de merde (il n’y a pas d’autre terme), inégalitaire et qui profitera toujours à ceux qui ont le plus d’argent., Le PS , pour lequel j’ai voté auparavant, a fait une politique de droite en gros hypocrite pendant des années. Maintenant les choses sont claires, le PS a éclaté et l’on voit ce que ça donne. Vivement les législatives. Et à bas les insulte et le manque de respect.

      J'aime

  2. Florence Breskoc dit :

    Le « bande de cons » de Charlie (même si tu estimes, à juste titre peut-être, que Charlie est mort), c’est juste le côté provoc auquel ils nous ont habitués, pas de quoi prendre la mouche, ils n’ont jamais été donneurs de leçon. L’idée de voter Macron me fait autant gerber que toi, mais l’idée de voir Le Pen parader pendant 5 ans m’est encore plus insupportable. Et si Macron est élu, il n’y a pas que Nuit Debout comme options pour lui résister. La France n’a jamais été un pays de fachos jusqu’ici, et l’idée de le devenir me fait vraiment flipper. Je t’invite à lire (et à partager ?) cette « Lettre ouverte d’une Polonaise aux Français » : https://act.wemove.eu/campaigns/lettre-ouverte?utm_campaign=ClQt1OGd7C&utm_medium=facebook&utm_source=share

    J'aime

  3. Maeve dit :

    Pas franchement convaincue que ce soit l’esprit povoc et certaine que ceux que j’ai vu partageŕ ce dessin l’aient fait à cet escient. Evidemment que Le Pen serait une cata mais pour moi c’est une mascarade et elle ne gagnera pas. De plus je veux que l’autre prétentieux n’aie pas un score fabuleux. Ce matin dans le RER bondé, debout dans le couloir, une dame s’est endormie sur mon bras (lol) : la France laborieuse et épuisée qui ronfle. Je le dis sans mépris, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ce que sera la France du travail sous Macron : pire. Les gens sont fatalistes. Ca ne bougera pas. Il reste les législatives…

    J'aime

  4. Maeve dit :

    Un bon article dans Télérama sur l’abstentionnisme et le vote blanc avec analyse d’un sociologue (on le trouve sur Facebook sur la page de Télérama) et je vais reprendre à mon compte ce que dit une des personnes interviewée : « Le seul vote utile est celui de mes idées. » C’est tellement juste.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s