Daisy Sisters – Henning Mankell

41B3roxkqNL._SX210_

Traduit par Agneta Ségol et Marianne Ségol-Samoy

Nous sommes en Suède. Elna et Vivi sont toutes les deux nées sous le signe du Verseau à quelques semaines d’écart, en 1924. Vivi habite le sud de la Suède, à Landskrona en Scanie ; Elna habite dans le nord du pays à Sandviken. Leur rencontre improbable est l’initiative de l’insitutrice d’Elna, arrivée un jour en classe en demandant si quelqu’un voulait un correspondant. Le début d’une longue histoire d’amitié et d’apprentissage de la vie pour ces deux gamines, qui rapidement sympathisent jusqu’à se rencontrer quelques années plus tard, en 1941, lors d’une virée en vélo à la frontière norvégienne. Premiers frissons en allant tutoyer la guerre alors que la Norvège est occupée par les nazis, contrairement à la Suède, pays demeuré neutre. S’amuser et trouver l’amour, c’est leur mot d’ordre. Pourtant, les choses vont mal tourner. Elna sera violée par un soldat garde-garde frontière dont on n’entendra plus jamais parler. La voici propulsée dans le monde des adultes sans ménagement. Enceinte, elle tentera d’avorter dans l’illégalité au péril de sa vie. Elle accouchera finalement d’une petite Eivor qui occupera la devant de scène dans ce roman.

1956. Eivor a un caractère bien trempé, elle n’a pas froid aux yeux. Le destin met sur sa route, ou plutôt dans la maison voisine de celle de sa mère et son beau-père, un jeune fuyard, un certain Lasse Nyman. Sous le charme Eivor, l’adolescente fugue de chez elle et taille la route avec cet individu qu’elle ne connaît pas. Le début d’une vie d’adulte, qu’elle voudrait différente de celle de sa mère. Pourtant la route de la vie va être semée d’embûches, Eivor déchirée entre ses désirs profonds d’indépendance et son grand coeur qui lui joue la comédie des erreurs indélébiles.

Daisy Sisters est le tout premier roman d’Henning Mankell, écrit en 1982 et traduit seulement en 2015 en France. Eh bien merci aux traductrices de nous donner enfin accès à cette magnifique fresque féminine suédoise !

On retrouve les thèmes qui seront chers à Mankell comme la mélancolie et la fatalité. L’écrivain scrute l’évolution de la société suédoise (des années 40 aux années 80), la montée du chômage et des licenciements, les ravages de l’amiante, la violence faites aux femmes dans une société machistes qui préfère les voir à la maison qu’à l’usine. Oui Mankell ne fait pas toujours dans le super gai, mais c’est le réalisme social qui lui importe.

En bonne fan des romans d’Henning Mankell c’est en sa compagnie que j’ai décidé de découvrir un petit bout de son immense pays. Un bon gros pavé de plus de 500 pages au format poche que j’ai englouti en me promenant en Suède. Malgré quelques imperfections (il y a parfois un peu de lourdeur répétitive dans les interrogations d’Eivor, par moments), je me suis vraiment régalée et été happée par l’histoire, riche en rebondissements et en émotions !

Quel bonheur et quel trouble aussi de poser ses valises pour une nuit à Börange au moment même où Eivor part y travailler !! S’approcher de la fenêtre de la chambre d’hôtel en se disant qu’on pourrait bien l’apercevoir !
Assez rigolo aussi de croiser de « Belles Américaines » sur les routes de Dalécarlie et de trouver une note en bas de page qui explique l’origine de cette passion suédoise !
Une passion suédoise pour ce qui vient des Etats-Unis que l’on retrouve d’ailleurs jusque dans le titre :
« Pourquoi les Daisy Sisters ? intervient Eivor. Vous ne me l’avez jamais expliqué.
Vivi jette un regard interrogateur à Elna.
– Tu sais quoi ?
– Non, pas vraiment. « Daisy » sans doute parce que ça faisait américain et que ça sonnait bien. »

Un roman qui est à la fois une saga familiale et une fresque sociale suédoise.

Un roman que je ne peux que vous conseillez, d’autant plus si vous prévoyez un road trip en Suède !

13882408_1186090991433093_9102412738011919249_n Dalecarliesignée

Stsignée

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature suédoise, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Daisy Sisters – Henning Mankell

  1. denis dit :

    Tu donnes une double envie : lire ce livre et faire un voyage en Suède. Je n’y suis allé que deux fois dans un cadre professionnel, donc peu de temps pour « respirer » le pays.

    J'aime

    • Maeve dit :

      Merci. 🙂
      C’est mon 1er voyage en Suède et je suis loin d’avoir tout vu de cet immense pays. En tout cas, je ne pensais pas toucher aussi près dans la réalité ce que décrit Mankell dans son roman. C’est vraiment le hasard et c’est assez troublant d’atterrir exactement dans la même petite ville industrielle perdue que le personnage principal. 🙂 🙂

      J'aime

  2. alexmotamots dit :

    Il a l’air sympa. Pourquoi pas.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s