Le 14e poisson rouge – Jennifer L. Holm

41yxxC-k5gL._SX360_BO1,204,203,200_

Traduit par Marie Hermet

A San Francisco, une maîtresse de l’école maternelle offre à ses élèves un poisson rouge chacun en expliquant aux parents qu’il aidera leur enfant à comprendre le cycle de la vie. Ellie emporte son poisson chez elle et le prénomme Bubulle. Les années passent. Les poissons rouges de ses amis sont tous morts depuis longtemps mais Bubulle est toujours là. Jusqu’au jour où Ellie la trouve le ventre en l’air, à la fin de sa classe de CM2. Bubulle aura vécu 7 ans. C’est du moins ce que croit Ellie avant que sa mère lui révèle la vérité : elle a remplacé toutes les Bubulle par d’autres Bubulle identiques pendant tout ce temps !
Le début des surprises pour la jeune Ellie. En effet, un drôle d’ado, à peine plus âgé qu’elle va s’immiscer dans sa vie. Pourtant, cet ado, elle le connaît parfaitement puisque c’est… son grand-père !
Au fil de l’histoire, on apprend que Melvin (c’est le nom du grand-père) est un savant un peu fou, mais assez brillant pour avoir découvert « une méthode pour inverser le processus de sénescence par régénération cellulaire ».
Le début des grandes découvertes pour Ellie et des galères pour Melvin. Le problème pour ce vieil ado c’est qu’il a beau avoir le corps d’un gamin de 13 ans, il a gardé l’esprit d’un vieux monsieur. Se couler dans le moule de l’ado contemporain n’est pas tout à fait une mince affaire. Mais il va pouvoir compter sur sa petite-fille pour l’aider à affronter le collège et à retrouver ce qu’il reste de la Turritopsis melvinus, une sous-espèce de méduse qui lui a permis de d’« isoler la molécule capable d’enrayer le processus de sénescence ».

Un roman à la fois très sérieux par son contenu scientifique et très drôle par le comique de situation provoqué par le décalage de ce vieux monsieur assez obtu dans un corps d’ado. Jennifer L. Holm arrive à capter l’attention du jeune lecteur en alliant les deux. L’écrivain ne cache pas que son but est de susciter sa curiosité scientifique. Elle lui donne d’ailleurs quelques conseils en fin d’ouvrage et l’encourage :
« Toi aussi, tu peux devenir un ou une scientifique. Observe le monde qui t’entoure. Pose des questions. Parle avec tes professeurs. N’abandonne jamais.
Sois inspiré(e) par les scientifiques qui t’ont précédé(e) et laisse-toi aller à la passion de la découverte.
Et surtout, crois au possible. »

Une initiation originale aux découvertes faites par Marie Curie, Louis Pasteur, Galilée, Isaac Newton, Robert Oppenheimer et Jonak Salk, à travers les aventures fantasques d’Ellie et Melvin.

Un détail m’a aussi fait sourire par son côté « américain » concernant l’exemple sur la pasteurisation : « Louis Pasteur a découvert une manière de tuer les bactéries qui se développaient dans les éléments liquides : la pasteurisation. Il suffit de chauffer à très haute température. A l’époque, c’était pratiquement un miracle ! Et c’est grâce à ce miracle qu’aujourd’hui, nous pouvons boire du lait et manger du fromage sans risque pour la santé. »  Mais moi, je suis une warrior comme beaucoup de mes compatriotes français : je mange et j’aime le fromage au lait cru, et ça ne m’a pas (encore) tuée, hé, hé  ! 🙂
Et puis, quand j’étais enfant, j’ai eu un poisson rouge qui a duré très très très longtemps et je suis sûre que mes parents ne le remplaçaient pas par un poisson identique car, à force de sauter par dessus son aquarium – oui, il avait une tendance suicidaire en mode  kangourou 🙂 -, il avait une marque de « fabrique » : il lui manquait des écailles. Il a dû mourir à l’âge de 6 ou 7 ans, si ce n’est plus. Finalement, ce devait être le 14e poisson rouge, Melvin Sagarsky, allez savoir !

Un roman bien sympathique et instructif, idéal pour s’instruire en allant buller à la plage cet été. Vous serez comme des poissons dans l’eau !

Pour en savoir plus, on peut visiter le site de Jennifer L. Holm : jenniferholm.com ou la suivre sur Twitter : @jenniferholm.com

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature américaine, Littérature jeunesse, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s