Salon du livre de Paris 2015

 Oui, en mars,  je suis finalement allée au Salon du livre, mais pas grâce à Reed Expositions, bien trop occupé à compter ses sous et à presser tout ce qui peut encore l’être comme un citron. Pourtant, j’ai bien regardé, à 12€ l’entrée, les murs ne sont pas en plaqué or, on ne marche pas sur de la moquette en poil d’astragan (je sais, ça n’existe pas)…
Bref, heureusement qu’il y a des gens qui ont pensé à moi et vraiment ça m’a fait plaisir !

Mon SDL mouture 2015 a pris, en partie, une dimension un peu inattendue : celle des revendications sociales des auteurs. Le Conseil Permanent des Ecrivains s’alarme de revenus à la baisse, de réformes sociales qui semblent préoccupantes, du droit d’auteur fragilisé par la politique européenne. Il tire de signal d’alarme : « Les auteurs de livres sont clairement en danger. Et à travers eux, c’est la création éditioriale qui est menacée, dans sa liberté et dans sa diversité ». C’est vrai que dans l’imaginaire collectif, l’auteur se dessine sous une image très romantique et idyllique de celui qui vit de son oeuvre, tout tranquillement, sans soucis. C’est devenu une image d’Epinal. Auteur est, pour la plupart, un métier toujours plus précaire et les réformes à venir ne semblent guère réjouissantes. A travers eux, c’est toute une chaîne du livre qui peut se rompre.

Pour en savoir plus , voici la Lettre ouverte du CPE à ceux qui oublient qu’il faut des auteurs pour faire des livres  ICI.

En tout cas, ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à une manif d’auteurs dans les travées du Salon du livre de Paris ! La marche revendicative organisée par le CPE s’est déroulée samedi en début d’après-midi, sur le thème « Pas d’auteurs, pas de livres », pas d’éditeurs, pas de lecteurs, pas de bibliothèques et… finalement pas de salon du livre !

DSC00178

DSC00184

DSC00188

 

On aurait pu craindre un flop, mais ce fut un franc succès. La presse en parle beaucoup ce matin : L’humanité, Le Monde, Livres Hebdo
Les auteurs appellent au soutien des lecteurs. Ils ont le mien, vous l’aurez compris.

A part cela, j’ai eu un très joyeux salon, plein de belles rencontres et retrouvailles.
La perle inattendue étant la présence du Président de la République dans une allée, à un moment tout à fait cocasse pour moi : c’était pas lui que je cherchais depuis 20 minutes, hein, mais la vie est bizarrement faite parfois ! Bazardée sur le côté par les gardes du corps avant même que je comprenne ce qui se passait et qui était là, ça m’a laissé pliée de rire quand je m’en suis aperçue. Un souvenir qui restera gravé dans mes annales. 🙂

Comme pour l’instant, il y a heureusement encore des auteurs et des éditeurs, je suis partie en repérage de futures pépites à lire. J’ai atterri je ne sais pas trop comment au stand des Littératures du Bassin du Congo

DSC00158

DSC00155

Un petit tour par la Tunisie,qui a bien besoin de soutien en ce moment, et dont quelques écrivains étaient présents

DSC00154

Je suis allée voir quelques stands fétiches

DSC00161

DSC00146

J’ai croisé beaucoup de célébrités, dont Amélie Nothomb en train de dédicacer son dernier livre m’a tant fait rire (et qui évoque, entre autres, la situation des auteurs précaires)

DSC00170

Peter May, le plus frenchy des écrivains écossais littéralement assailli par ses fans
(finalement, je préfère quand il n’est pas annoncé : au moins on peut discuter 3 sercondes !)

DSC00210

Je suis rentrée avec pas mal de références et quelques bouquins

1662259_881843238524538_806244536475334059_n

Je serais bien malheureuse si je ne pouvais plus le faire pour cause de disparition d’écrivains !
Je laisse par ailleurs Reed Expositions méditer sur sa stratégie financière pas franchement convaincante et qui pourrait perdre de l’argent à force de vouloir toujours faire plus de profit.

DSC00214

Chronique écrite en mars 2015.
On en saura plus sur la stratégie des organisateurs pour 2016 dans quelques mois.
En tout cas, j’ai pu constater que, malgré un contexte très difficile, le salon du livre et de la presse de jeunesse de Montreuil 2015 était dans une logique bien différente que celle du SDLP. Une journée que je n’ai pas encore eu le temps de raconter mais on s’est éclatées comme des ados, avec ma copine de Lettre d’Irlande et d’ailleurs.

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Rencontres littéraires, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s