Orphans tome 2 : La danse de l’hippocampe

51peK8sivTL

Voici la suite des aventures de Marin Weiss, l’ado rencontré dans Double disparition.
A la fin du premier volume, il rencontre dans le monde parallèle dans lequel il a pénétré, une fille de son lycée avec laquelle il a un peu sympathisé : Tessa. Il est arrivé à la jeune fille la même mésaventure. Comme lui, elle ne comprend pas ce qui se passe. Leur malheur va rapprocher les deux ados. Pendant ce temps-là, dans notre monde, la mère et la soeur de Marin poursuivent les recherches, avec l’aide de la police mais surtout d’une jeune journaliste. Cette dernière, dans le premier tome, enquêtait sur le Seahorse Institute, tenu par l’influent Zacharie Speruto, alias Proteus. Cet institut est expert en cure de remise en forme d’un genre bien particulier, c’est du moins ce qu’elle découvrira… Speruto est, pour les gens de la Roche d’Aulnay, un homme au-dessus de tout soupçon. Pourtant, en secret, il est adepte du transhumanisme, une « approche qui vise à surmonter les limites biologiques de l’être humain par le biais du progrès technologique ». Son idéologie « est une approche individualiste qui ne se préoccupe absolument pas du reste de la société« … Dans ce volume, on découvre également que la soeur de Marin, est une activiste du groupe « Pas de science sans conscience », que la mère de Marin cache un secret. Et puis, il y a la fameuse danse de l’hippocampe…
Voilà pour la trame narrative, j’en ai déjà presque trop dit !

J’ai trouvé ce volume beaucoup plus fouillé que le premier tome et tout aussi prenant. Les fils de l’intrigue commencent à se rejoindre, les pièces du puzzle à se mettre en ordre. On ne s’ennuie pas une seule seconde et j’avoue que j’ai été bluffée par l’imagination débridée de Clair Gratias : on va de surprise en surprise, sans aucun répit !
Cette lecture m’a fait pensé par moments à Harry Potter car ici aussi il existe un passage à un endroit bien précis entre notre monde et le monde parallèle dans lequel ont été plongés Marin et Tessa. Le tout saupoudré d’un zeste de Frankenstein ou le Prométhée moderne… (avec dans le rôle de Prométhée, Proteus-Zacharie, évidemment !) . On pense aussi à Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll…
On est effrayé par la conception de la société de Proteus, par ce côté sombre qu’il dissimule derrière des apparences un peu trop lisses pour être tout à fait honnêtes. On n’est pas non plus tout à fait rassuré par un membre du groupe « Pas de science sans conscience », dont les idées sont un peu trop extrêmes et qui sera à l’origine du coup de théâtre qui clôt ce volume. L’intrigue prend une dimension scientifico-philosophique intéressante.

Il reste à lire le troisième tome pour savoir si elle sera un peu approfondie et comment les deux jeunes héros se sortiront (ou pas) du pétrin dans lequel ils se sont fourrés.

Une lecture qui tient en haleine !

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s