Divorce, Jack !

41DYWCTFF0L__SS500_

Traduit par Michel Lebrun

4e de couverture : « Dan aime bien sa femme Patricia mais l’amour n’a jamais empêché les sentiments et Dan craque un soir pour Margaret, qui est assassinée le soir même… Est-ce à cause de sa liaison avec Dan ? Est-ce l’IRA ? Un groupe d’extrêmistes protestants ? Un amoureux jaloux ? Il ne reste plus à Dan qu’à courir très vite pour sauver son mariage et sa peau. Mais à Belfast, c’est entre les bombes qu’on cavale. »

Ne pas se fier à cette 4e de couverture qui suggère un simple roman de gare. C’est bien plus que cela sans pour autant se prendre la tête !

Franchement, j’ai passé un agréable moment avec Dan Starkey, journaliste très très imparfait, bourré de faiblesses et c’est ce qui fait son charme. Un héros décalé dans un univers dangereux. Une espèce de « Gaston la Gaffe » à la sauce nord-irlandaise. Il doit faire face à la bande de Pat Coogan le Vacher qui règne sur le « Pays des Canailles » à Crossmaheart  : tout un programme ! Nous le suivons ainsi à travers les quartiers de Belfast (avis à ceux qui connaissent la ville !) et de sa banlieue glauque. Nous croisons de drôles de religieux, pas très catholiques et pas très protestants non plus. Et une foule de personnages hauts en couleurs.

Un roman bourré d’humour, (d’argot aussi) une intrigue haletante avec des rebondissements en cascade et une chute brillante. Bref, on ne s’ennuie pas un seul instant.

Le héros est un nord-irlandais « protestant » mais pas pour autant ennemi des Nord-Irlandais nationalistes. Colin Bateman dévoile au fur et à mesure au lecteur un univers de la corruption, où tout est beaucoup plus compliqué que ce qu’il y paraît. Et il ne fait de cadeau à personne. Un conseil : ne cherchez pas Crossmaheart  sur la carte de l’Irlande du Nord : ce village n’existe pas. Colin Bateman y concentre le Mal et les travers de l’Irlande du Nord. Un lieu imaginaire, donc « neutre ». Ce n’est sans doute pas un hasard.

Quelques titres sont traduits en français. Mais je suis assez attirée par Belfast Confidential qui est disponible seulement en VO.

Quelques mots sur l’auteur : Colin Bateman est donc écrivain mais aussi journaliste nord-irlandais. Il est né à Bangor, dans le comté de Down en 1962. Il a tenu une chronique satirique sur la société nord-irlandaise et a reçu le prix de la presse pour ses chroniques.

Un écrivain de polar qui mérite d’être mieux connu en France. Divorce, Jack ! a fait l’objet d’un film. Avis aux amateurs !

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature nord-irlandaise, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s