Chimères

515Sd2pCt8L

Traduit par Stéphane Camille

4e de couverture : A vingt ans, Kathleen quitte sa terre natale sans se retourner. Croyant se libérer d’une Irlande qui peut briser les femmes et les enterrer vives sous le poids des traditions, elle rejoint Londres pour mener sa vie d’adulte du côté du vainqueur. Jusqu’au jour où, devenue journaliste, elle rentre au pays enquêter sur un scandale qui ne cesse de la fasciner: la liaison entre une aristocrate anglaise et son palefrenier irlandais au temps de la famine. Une passion folle, symbole de la revanche sociale de tout un peuple, qui ne tarde pas à se muer en questionnement sur le désir, l’exil, l’identité, la vérité…

Chimères (titre en v.o. : My Dream of You, tellement plus évocateur!) est pour moi le plus beau des romans de la très grande Nuala O’Faolain, un tour de force littéraire qui, par le mélange les genres, la mise en abyme entraîne le lecteur vers une quête, comme Kathleen, l’héroïne. Celle de la vérité.

Kathleen  qui écrit des articles pour un magazine de voyage, revient sur sa terre natale irlandaise pour enquêter sur une passion qui fit scandale juste après le Grande Famine : la liaison d’une aristocrate anglaise avec son palfrenier irlandais (cette liaison fait penser à une autre lady d’ailleurs…). Cette histoire, véridique, a donné lieu à un procès (« le procès Talbot »). Mais le thème du roman est bien plus qu’une simple histoire d’amour scandaleuse. Le lecteur, comme Kathleen, le découvre au fur et à mesure.

Cette histoire, dont Kathleen veut écrire le roman, l’entraîne dans une interrogation sur elle-même, sur la condition des femmes en Irlande, hier et aujourd’hui, sur le rapport à l’écriture, la vérité, le mensonge, la réalité, la fiction, sur le rapport à l’Autre, l’amitié, l’amour, sur l’histoire de l’Irlande, sur le sens de la vie…

Nuala O’Faolain est pour moi la plus grande écrivaine de l’Irlande contemporaine. J’ai lu tous ses romans et l’autobiographie qui l’a menée sur le devant de la scène littéraire : On s’est déjà vu quelque part ? Son décès prématuré en mai 2008 a suscité beaucoup d’émois en Irlande et pour cause !

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature irlandaise, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s