Tea-Bag

41f9DRmFYzL

Traduit par Anna Gibson

4e de couverture : « Dans un camp de transit de la côte espagnole, les migrants attendent patiemment d’entrer en Europe. Tea-Bag, la jeune Africaine, tente d’oublier les cris de ceux qui ont péri dans le naufrage qui les a menés sur cette plage. Lorsqu’un journaliste lui offre, contre son témoignage, un voyage en Suède, l’espoir renaît. Parviendra t-elle à infléchir le cours de son destin ? »

 

Pour une fois la 4e de couverture ne révèle rien de l’histoire et de sa teneur. Juste un aperçu du sujet. D’ailleurs, en la lisant j’avais un peu peur d’un roman un peu convenu et dont l’issue était un peu trop attendue… Mais je savais pouvoir faire confiance à Henning Mankell. Je n’ai pas été du tout déçue !!

En effet, le journaliste dont parle l’éditeur ici ne fait pas du tout partie de la narration, juste une apparition de quelques lignes au début du roman. Ensuite, on passe tout de suite à autre chose, avec l’irruption de Jesper Humlin, poète raté, trop bronzé pour ne pas paraître superficiel. Son éditeur décide qu’il doit écrire un polar. Mais cet être qui semble à la fois vile, mou et hypocrite n’a pas la franchise de vraiment dire ce qu’il pense à l’intéressé, de peur de ruiner totalement sa carrière, déjà pas brillante… Mais voilà qu’il rencontre un ami de longue date, entraîneur dans un club de boxe dans une banlieue suédoise. A partir de ce moment-là Jesper Humlin pénètre dans un monde qui lui était inconnu, une autre face de la Suède dont il ne soupçonnait même pas l’existence : celle des immigrés clandestins et leur histoire. D’ailleurs, dans son univers feutré Jesper Humlin ne s’imaginait même pas qu’il puisse y avoir des immigrés en Suède ! La rencontre va s’avérer percutante, au propre comme au figuré !!

Parce que les gens dont il  va faire la connaissance sont complexes, souvent inssasissables : Leïla l’Irannienne, Tea-Bag la Nigérianne et Tania de l’ex-Union soviétique ont toutes une histoire douloureuse. La confiance en l’autre, elles ne l’ont plu. Alors souvent elles « mordent ». Et elles vont se jouer de notre pauvre Jesper Humlin… La fin de l’histoire est inattendue et déjoue les clichés et le roman aussi, évidemment !

J’ai aimé ces quatre personnages attachants (parce que oui, même Jesper Humlin qui paraît au début un être détestable, finit par devenir sympathique par sa maladresse et sa naïveté). Tea-Bag, la Nigérianne est la plus attendrissante avec son joli sourire – dont elle sait jouer – mais qui est l’arme du désespoir. Tania est la plus difficile du lot par sa violence (elle est franchement pénible !). Leïla ne comprend pas son père qui a fui l’Iran pour trouver la liberté  mais dont il la prive en surveillant tous ses faits et gestes : jamais elle ne peut se déplacer seule, il faut toujours que ses frères la suivent.

Jesper Humlin, à l’instar de l’écrivain Henning Mankell, laisse la parole aux clandestines pour qu’elles racontent chacun leur histoire. Ingénieux procédé de mise en abyme ! Notre poète a l’intention d’écrire un livre sur leurs vies pour faire connaître la vérité au monde. Vous saurez vous-même en lisant ce fabuleux roman que l’on dévore littéralement, s’il y parviendra ou pas. Mais une chose est sûre : Henning Mankell a réussi sa mission ! Un livre qui ne s’oublie pas !

Décidément, je n’ai pas fini d’aimer les Nordiques – je me répète, mais ils sont géniaux !

Henning Mankell nous a quittés il y a quelques mois, mais Henning Mankell for ever pour son humanisme et l’intelligence de ses romans !

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature suédoise, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Tea-Bag

  1. LadyDoubleH dit :

    Il est dans ma PAL ! Voilà une chronique qui donne envie de le lire 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s