Le chat qui ne mangeait pas de souris

skilley

Illustration : Barry Moser
Traduction : Marie Hermet

Skilley est un chat des rues de Londres : un bon gros matou bien égratigné, la queue définitivement tordue par une porte. Son plus farouche adversaire est… un autre chat londonien, une racaille rousse et borgne au nom explosif : Pinch.
Dans Fleet Street, il y a l’auberge la plus réputée de toute l’Angleterre victorienne : Ye Olde Cheshire Cheese. Comme son nom l’indique, on peut y déguster le fameux Cheshire. On y croise aussi un fameux écrivain, M. Charles Dickens, qui a l’habitude de venir y gribouiller les premières pages de ses romans qu’il n’arrive jamais à commencer (mais aussi Thakeray ou Wilkie Collins)…
C’est aussi là qu’a élu domicile tout un escadron de souris, au grand désespoir de M. Henry, le propriétaire de l’auberge. Il est en quête d’un chat qui pourra chasser toutes ces dévoreuses de fromage. Skilley, SDF très intelligent, se débrouille pour se faire sa place de chat (chasseur de souris) au Ye Olde Cheshire Cheese. Seulement Skilley cache un lourd secret qui lui fait honte, que Pip, une petite souris intello et orpheline devinera sans peine. Et c’est le début d’aventures aussi fabuleuses que farfelues, qui, je vous le garantis, fera votre bonheur de lecteur, quel que soit votre âge !

J’ai découvert ce livre par hasard, au gré de mes pérégrinations en librairie. En quête d’un cadeau. La couverture m’a tout de suite attirée à cause du chat (j’aime les chats! ). J’ai ouvert le roman et mes yeux ont dû s’arrondir de surprise. En feuilletant je suis tombée sur de jolies illustrations so english. J’ai lu le résumé qui évoque une histoire de chat. Il ne m’en n’a pas fallu plus pour embarquer le bouquin.

10690325_10152774458309350_513952145492399907_n

10366091_808693859172810_2062003083504195648_n

Un roman où les héros sont des animaux doués de parole et de raison. Et pas qu’un peu. Il va leur falloir une sacrée dose d’ingéniosité pour cacher le secret de l’un et trouver un stratagème pour aider une créature emblématique de la Tour de Londres (mais je ne peux pas vous révéler son identité sous peine de spoiler). Leur ennemi commun ne sera pas tant les hommes que l’affreux Pinch, prêt à tout pour arriver à ses fins : manger des souris et se débarrasser de Skilley. La seule chose que tout ce petit monde animalier n’a pas remarqué (ou si peu), c’est cet écrivain barbu en quête d’inspiration… Cela leur réservera une surprise de taille. Et au lecteur aussi !

On ne rate pas une miette (de fromage) de tout le petit manège qui se déroule sous nos yeux : on s’en délecte ! Je suis tombée raide dingue de cette histoire, racontée avec beaucoup d’humour, au texte soigné et ciselé mais aussi joliment illustré. Une histoire d’amitié (soi-disant) impossible entre un chat et une souris, où parfois tout part « complètement en quenouille« , dans un suspense haletant. Puis ça rebondit. Dans la typographie et dans les mots (apprêtez-vous à tordre le cou parce que les auteurs se sont beaucoup amusés).  Il y a des rumeurs de fantômes, il y a le Londres des bas-fonds victoriens, dans ce roman hanté par Dickens tant dans l’auberge que dans le texte. Un roman à plusieurs niveaux de lecture que les fans de Dickens repéreront rapidement..
En tout cas, vous ne regarderez jamais plus votre chat de la même manière et si une souris court à travers la maison, il y a de fortes chances que les deux soient des amis pour la vie…

Sincèrement, je nourris de grandes espérances quant au devenir de ce livre !
Un petit bijou et un coup de coeur.

ye-old-cheshire-cheese

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature jeunesse, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s