On Canaan’s Side

51tsEj-MU2L

Lilly est une vieille femme de 89 ans. Elle vient de perdre Bill, son petit-fils et pense mettre fin à ses jours. Mais avant cela, elle a décidé de vous raconter sa vie… Lilly vit à Washington mais elle est irlandaise. Elle a dû fuir son pays dans les années 20 parce qu’elle s’est amourachée de Tadg, le compagnon de tranchée de son frère Willie. Celui-ci, contrairement à Willie, est revenu vivant du bourbier picard de la Première Guerre mondiale. Comme il a besoin de travailler, il s’engage par hasard, sans trop savoir pourquoi, dans la milice des Black and Tans. Seulement voilà, l’IRA ne fait pas de cadeaux à ceux qu’ils considèrent comme des traitres. Lilly et Tadg s’embarquent donc pour New York pour échapper à leurs tueurs. Seulement, l’IRA a des ramifications aussi de l’autre côté de l’Atlantique. Et c’est le début d’une vie mouvementée et riche d’expériences pour Lilly, qui encaissera bien des tragédies …

Tout d’abord, il faut signaler que On Canaan’s Side (disponible en français chez Folio sous le titre Du côté de Canaan) est la suite du magnifique roman Un long long chemin. Il n’est pas forcément nécessaire de le lire mais ça aide à comprendre les allusions au début du roman et à comprendre qui est le père de Lilly, ainsi que l’époque compliquée dans laquelle ils vivent. C’est en fait le troisième roman que Sebastian Barry consacre à la famille Dunne, le premier étant Annie Dunne.

L’épopée de Lilly aux Etats-Unis est vraiment prenante. Sebastian Barry mène avec brio deux plumes ici : celle de la poésie et celle du thriller.
Ayant lu le livre en VO, ce qui m’a frappée, c’est que ce roman est peuplé d’oiseaux (je ne suis déjà pas très fortiche en ornithologie avec des noms de piafs en français, alors autant vous dire que je me suis heurtée à un problème de vocabulaire sérieux dans les noms anglais!). Il y a les oiseaux de la nature irlandaise et les oiseaux humains qui sifflent dans leur salle de bain, s’envolent, disparaissant du jour au lendemain. En particulier, les hommes qui entreront dans la vie de Lilly. Des oiseaux partout chez eux, ici ou ailleurs. Aux Etats-Unis, ou en Irlande ou en Italie, ou en Afrique. Une image du peuple américain intéressante…
Lilly, quant à elle, organise ses souvenirs un peu comme dans un feuilleton TV (elle dit d’ailleurs que ses souvenirs sont comme une sorte de télévision). Le lecteur est pris dans l’enchaînement de sa vie et de ses rebondissements successifs au rythme de l’Histoire. Un récit riche en surprises, où rien n’est fortuit et ce, jusqu’à la dernière page. Un conseil : prêtez une attention particulière à la description de Joe, le deuxième homme de la vie de Lilly, après Tadg… Sebastian Barry insuffle dans son héroïne tout le talent d’une conteuse de veillée irlandaise ! D’ailleurs, elle adore les histoires : « I like stories that other people will tell you, straight from the mouth – or the gob as we used to say in Ireland. Easy-going tales, off the cuff, humourous. Not heavy-hearted tales of history. »

On se prend d’empathie pour cette femme au coeur qui se brise comme une poupée de porcelaine. Une vieille femme de 89 ans au bord du vide mais à la vie bien remplie et qui ne se plaint pas. Malgré les malheurs qui l’ont frappée, elle ne s’est pas départie de son sens de l’humour. Elle résume sa rencontre avec l’homme de sa vie ainsi  : « It was my secret self meeting his secret self. They shock hands. They went at it. »  

Sebastian Barry rend ici encore un roman émouvant, très riche et prenant. Je n’ai qu’un mot : somptueux !

Je ne regrette pas de l’avoir traîné dans mon sac à dos depuis Dublin et je me dis que j’aurais dû le lire depuis longtemps…

Publicités

A propos Maeve

Blogueuse littéraire depuis 2009, lectrice compulsive depuis l'âge de 6 ans ^_^ .
Cet article, publié dans Littérature irlandaise, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s